La relecture : étape que je redoute en tant qu'autrice

#6

Être auteur c’est à la fois lire et écrire. Quand je me suis lancée dans la folle aventure de l’écriture, je n’avais pas songé à l’étape de la relecture. À aucun moment, je n’aurais pu anticiper que cela me freinerait dans mes projets. Dans cet article, je vais te parler de ce que cela représente pour moi. Certains auteurs adorent cette étape de relecture, et moi… elle me fait peur !

Sommaire de l'article

Être lecteur ou auteur ou les deux

  • Quand tu es seulement lecteur de livre

Tu lis, tu juges, tu vis l’histoire. En lisant, tu voyages, tu découvres de nouveaux horizons et tu t’inspires.

  • Quand tu es seulement auteur

Tu imagines, tu crées et tu vis l’histoire en l’écrivant. Écrire, c’est la même chose qu’être lecteur sauf que c’est toi qui conçois tout. De mon humble avis, le processus demande beaucoup plus d’énergie.

  • Quand tu es les deux

Tu imagines, tu crées, tu vis l’histoire, tu juges ton propre roman et tu t’inspires. Quand tu as ces deux rôles, c’est normal de fatiguer. Si tu es un.e lectreur.rice et que tu écris, tu sais que faire les deux prend énormément de temps.

Non seulement lire de nouveaux ouvrages t’occupe pendant des heures, mais en écrire t’accapare pendant des jours, des mois, des années. Alors quand vient le moment de la relecture de ton propre manuscrit c’est compliqué.

La relecture, une étape très très très importante, mais épuisante

Quand je dis que la relecture est compliquée, c’est parce que cela nécessite d’être neutre et critique envers soi-même. Également, une fois que j’ai terminé un premier jet, j’avais du mal à me replonger dedans pour l’améliorer. C’est comme si j’avais vécu une fois l’histoire et que cela me suffisait. Comme si j’écrivais pour me vivre de nouvelles aventures. Tu vois ce que je veux dire ?

Ainsi, il faut que je fasse une pause entre l’écriture et la relecture, qui varie en fonction de mon état. Cela peut être des jours, des semaines, des mois. Même si l’idée de revivre en boucle l’histoire n’est pas vraiment dérangeante en soi, je rechigne à la revivre pour chercher la moindre erreur que ce soit dans le récit ou dans l’orthographe.

Pourtant, je sais pertinemment que c’est pour améliorer et rendre le texte encore meilleur, mais l’autrice qui est en moi bute là-dessus. 

Mon processus : comment je m’y prends ?

Pour commencer, je me laisse une pause entre le premier jet et la relecture.

Puis lorsque je m’y attelle, je prends le manuscrit chapitre par chapitre

S’il y a des modifications que je peux faire tout de suite je les fais, mais si elles sont plus lourdes et impactent le reste du récit, je les mets en stand-by. À cet instant, j’ai besoin d’une vision d’ensemble pour pouvoir les intégrer et voir les répercussions.

Je n’hésite pas à noter toutes les corrections et nouvelles idées afin de ne rien oublier. 

Je procède donc petit à petit en essayant de ne pas me mettre de pression.

Une fois arrivée au bout de cette première relecture, je relis mes notes et les applique. Étape qui va prendre un peu de temps, je te l’accorde.

Lorsque tout est terminé, je suis prête pour faire une autre relecture. Et oui, ce n’est que le début de la souffrance !!! XD #je plaisante

Astuce que j’ai apprise sur le tas

Lorsque je commence, je me restreins à corriger un seul aspect du récit, soit l’intrigue, soit l’orthographe, soit autre chose. Cela me simplifie la vie et en fait une étape un peu plus plaisante.

Relecture et bêta-lecture

J’ai déjà partagé deux de mes textes à des personnes pour avoir leur retour, c’était très constructif et j’ai pu améliorer le récit. Toutefois, comme j’essaie de les relire avant, il y a un que j’ai abandonné en cours de relecture avec de l’envoyer en bêta-lecture. Comme quoi cette étape est vraiment dure pour moi. 

J’aimerais intégrer la bêta-lecture et pourquoi pas l’alpha-lecture dans mon processus d’écriture. Cependant, j’appréhende certaines choses.

  1. Je crains de tomber sur des lecteurs faisant preuve de peu de bienveillance. Je souhaiterais trouver des personnes de confiance au point de vue neutre et critique (j’en ai déjà une, mais j’aimerais en trouver une ou deux autres supplémentaires.)
  2. Je sais que je fais des fautes en écrivant et si j’ai bien compris, avant d’envoyer en bêta lecture, il faut que le texte soit un minimum corrigé.
  3. J’appréhende de devoir me pencher encore sur le manuscrit que j’aurai déjà relu au moins 2 ou 3 trois fois xD. #flemme

Par contre, j’adore recevoir des critiques constructives qui ont pour objectif de rendre le texte meilleur. 

Si tu connais des bêta-lecteur.rice bénévoles bienveillants à me recommander ou si tu es intéressé.e n’hésite pas.

Je serais ravie d’échanger avec toi.

Milly R

Autrice & illustratrice

Catégories

  • Bilan
  • Écriture
  • Illustration
  • Organisation créative
  • Tous les articles

Autres articles

Edit Template

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA LETTRE DE MILLY

Entre dans ma petite bulle créative, et reçois de mes nouvelles une à deux fois par mois.

Edit Template

Ⓒ Milly Rivers 2024 – Site fait par moi-même avec ❤️

Politique de confidentialité et Mentions légales

Edit Template